haut de la page haut de la page

Association de visibilité et de lutte contre les discriminations fondées sur le genre, le sexe et l’orientation sexuelle

Page d'Accueil

Rechercher :
Apéro Arc en Ciel le vendredi 3 (...)
Sur Poitiers, l’apéro Arc en Ciel est un lieu de convivialité, d’échange et de soutien spécifique aux communautés LGBTI (Lesbiennes, Gays, Bisexuel-le-s, Transgenres, Intersexués). Les apéros Arc en Ciel permettent de développer des solidarités face (...)

 

Agrandir la vidéo
Voir toutes les vidéos
Interventions en Milieu Scolaire
Parce que l’homosexualité demeure encore un motif de discrimination, d’exclusion, d’agression autant qu’un sujet tabou, Parce que les différentes formes d’homophobie ou de lesbophobie et leurs conséquences sont encore insuffisamment (...)
Film de Shams : "Au pays de la (...)
Un film documentaire produit par l’association Shams décrivant la situation de la communauté LGBT+ en Tunisie. http://www.shams-france.org/ https://www.facebook.com/shamsfranc...
Nos partenaires :
Accueil > Dossiers > La Déportation Homosexuelle

La Déportation Homosexuelle

En tous genres a organisé en 2005 les Journées Thématiques sur la déportation homosexuelle

Un devoir de mémoire collectif … le pourquoi d’une mobilisation

Créée le 29 juin 2001, En Tous Genres est une association de visibilité homosexuelle et de lutte contre la lesbophobie et l’homophobie. Forte de plus de 50 adhérents, elle se veut un lieu d’accueil, d’écoute, de sociabilité, de convivialité, et de solidarité. En Tous Genres milite pour la reconnaissance et la promotion des droits des gays et des lesbiennes.

La déportation homosexuelle : une réalité historique ignorée

Il n’existe pas de mémorial de la déportation homosexuelle en France. Les délégations homosexuelles, longtemps récusées par le cortège officiel lors de la journée commémorative de la déportation, sont aujourd’hui tolérées, au même titre que tout hommage privé, après la clôture des cérémonies.

Il n’y a pas de reconnaissance officielle de la déportation homosexuelle, même si les travaux historiques récents de Jean Le Bitoux, ainsi que l’a confirmé le secrétaire d’Etat aux anciens combattants permettront sans doute d’ajouter bientôt le triangle rose à la triste liste des motifs de déportation.

Seul Pierre Seel, dans un ouvrage déjà ancien*, a témoigné de cette réalité historique, en décrivant son internement dans le camp de Schirmeck et la mise à mort de son amant par des chiens.

*« Moi, Pierre Seel, déporté homosexuel », Calmann-Lévy, 1994

La déportation homosexuelle : Poitiers, un exemple

A Poitiers, depuis 2 ans, des représentants de l’association En Tous Genres accompagnés du délégué régional de la Déportation Homosexuelle, du Collectif Toutes Les Différences ont participé aux cérémonies, dans le calme, le recueillement, avec la dignité et le respect qui s’imposent. L’accueil des associations d’anciens déportés et résistants (FNDIRP, FNDI), celui des institutions a été remarquable et augure d’un engagement de toute part dans ce chemin vers une reconnaissance.

Il nous a semblé bon d’aller plus loin et d’illustrer notre propos par une approche artistique, pédagogique et historique.

Nos démarches, ces portes qui s’ouvrent, nous conduisent à vous inviter à nous rencontrer au cours de ces premières journées

Programme de ces Journées
Lundi 21 mars 2005 à 18h30 Le Local, Vernissage / Conférence de presse
Du 21 au 30 mars 2005 inclus de 14h à 18h Le Local (1er étage)
Et du 31 mars au 2 avril inclus de 14h à 18h La Chapelle des Gaillards
Exposition « Les triangles roses ou la mémoire interdite », Association les Flamands roses, Lille
Hôtel de Ville (visuel journées et programme)

Sur demande, visite ouverte aux scolaires et rencontre avec Mme Borras, déportée rescapée d’Auschwitz.

Jeudi 31 mars 2005
18h - 18h35 France Bleu Poitou (87.6Mhz), Direct radio avec Jean le Bitoux & En Tous Genres
19h Chapelle des Gaillards, Inauguration officielle des Journées avec la chorale « Chantons liberté »
20h30 La Chapelle des Gaillards, Danse contemporaine, « Les petites haines » Compagnie Epheta, chorégraphie Catherine Cadol (Cherbourg), rencontre avec Mme Borras.

Vendredi 1er avril 2005
à 17h Librairie Gibert Joseph,
Dédicaces de M Jean le Bitoux
« Les oubliés de la mémoire »et « Citoyen de seconde zone » (Hachette littérature), « Moi, Pierre Seel, déporté homosexuel », coauteur avec Pierre Seel (Calmann-Levy) « Entretiens sur la question gay »(H &O)
De 18h30 à 22h30
Médiathèque F. Mitterrand, salle J.R Bloch
18h30 « Amants des Hommes » Documentaire vidéo réalisé et présenté par Isabelle Darmengeat (Paris)
19h30 - Projection du téléfilm de France 2 « Un Amour à taire », en présence de M Pascal Fontanille (Merlin production) et présenté par M. Jean le Bitoux (conseiller historique du film)
Débat avec Mme Borras, rescapée d’Auschwitz, M Jean le Bitoux, journaliste, écrivain et président fondateur du Mémorial de la Déportation Homosexuelle (Paris) et M Fontanille (scénariste)
22h30 Bar Le Riverside, salon du 1er étage, Verre de l’amitié et rencontre / discussion
En présence des artistes, témoins, associations, amis, amies...

Samedi 2 avril 2005
14h - 19h Place Maréchal Leclerc, Stand de l’association En Tous Genres à l’occasion du festival « Sors de ta bulle », association Zikébin (Service Jeunesse, ville de Poitiers)
20h30 Chapelle des Gaillards « Bent » Lecture théâtralisée,
association « Comme ça » de Rouen, mise en espace de Bruno Bayeux

Accès gratuit sur tout l’évènement

Répondre à cet article

| Nous contacter | Association En Tous Genres | Suivre la vie du site RSS 2.0
N° Siret: 49512580900014